THÉÂTRE DE LA CARRETERIE

Programmation 
FESTIVAL OFF 2019

10h
"HAMLET"
ou la suite de la piété filiale
de Jules LAFORGUE
Adaptation et Interprétation : Kevin GOUABAULT
Mise en Scène : Pierre-Olivier SCOTTO


Hamlet, toujours en quête de vengeance et de vérité, s'interroge sur son propre drame à travers ses méditations et ses aberrations. Réussira-t-il à venger son père ? Pourra-t-il de nouveau croire en l'amour après le destin tragique d'Ophélie ? Se sauvera-t-il lui même de sa folie ?
Après sa rencontre avec Hamlet, libéré de la plume de William Shakespeare, Jules Laforgue nous entraine dans une plongée touchante et absurde, une nouvelle version de ce qu'aurait pu être le célèbre mythe shakespearien. Par la richesse de ses mots et son langage onirique, Jules Laforgue nous offre une comédie poétique et lyrique de Hamlet.

 
Par la Cie HAUTS-DE-FRANCE PRODUCTIONS
 
Adaptation et Interprétation : Kevin GOUABAULT
Mise en Scène : Pierre-Olivier SCOTTO

                      ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
11h.30
CALENDRIER REPRESENTATIONS
MAUPASSANT Festival :
JUILLET 2019







JOURS PAIRS:
MAUPASSANT EN TOUTE INTIMITE

JOURS IMPAIRS :
MAUPASANT
EN CANOT




La Compagnie Maupassant se met en scène présente
"MAUPASSANT"

2 SPECTACLES EN ALTERNANCE:
"MAUPASSANT EN TOUTE INTIMITE"et
"MAUPASSANT EN CANOT"  
de David Delanou
 mis en scène par David Delanou : 
collaboration : Yann Yven

La « Compagnie Maupassant se met en scène » est dédiée à la création scénique des œuvres de Guy de Maupassant. L'objectif du comédien David Delanou est de faire découvrir au plus grand nombre les textes de cet auteur ; dans le cadre d'un programme scolaire (Collèges/ Lycées), au théâtre, chez l'habitant, auprès d'une cheminée, dans un jardin, un château, un lieu atypique empreint d'une histoire, d'une émotion. Un Guy de Maupassant vivant, dans un salon Parisien ou sur les bords de la Seine où il nous fait part de ses histoires cocasses et joyeuses, quelquefois angoissantes et souvent provocantes, en nous livrant ses pensées, ses réflexions et de son âme.

Nous retrouverons Guy de Maupassant sur les bords de Seine, 

avec pour décor principal une yole et son environnement champêtre. 

Toujours aussi moqueur, lucide et tendre à la fois, 

il incarnera différents personnages avec leurs peurs,leurs cruautés, leurs bêtises ou leurs faiblesses.


Les nouvelles « Sur l’eau », « Une famille » et « La tombe » 

seront articulées autour de la chronique « Causerie triste ».


Par la Cie "MAUPASSANT SE MET EN SCENE"
 
Adaptation et Interprétation : David  DELANOU
Mise en scène : David DELANOU : collaboration:  Yann Yven

                      ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
13h
(Jours Pairs)
sauf
les samedis
6 et 20 juillet

" AVENTURE SÉPHARADE"
de Alice Bismut-Seri 
 mis en scène par Michel Bismut

les péripéties des juifs séfarades d'exil en exil à travers une sélection de textes, chansons et musiques.

Aventure sépharade raconte les péripéties des juifs sépharades d'exil en exil à travers une sélection de textes, chansons et musiques. De Babylone au Maghreb, de l'Espagne à l'Italie et aux Amériques... on se demande comment les juifs ont t-ils pu repartir de zéro à chaque étape et se relever à chaque fois des tragédies de l'exile tout au long de l'histoire tout en apportant une contribution créative aux arts, aux sciences, à l'humanité...

Par la Cie "ENCORE MUSIC"
Auteure : Alice Bismuth-Seri
Artiste : Alice Bismuth-Seri

Metteur en scène : Michel Bismuth

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
13h
(Jours Impairs)
" IL ÉTAIT UNE FOIS... 
LES LANGUES"
de Robin Recours 
 mis en scène par Robin Recours
Un spectacle sur les langues, l'humour est la clé de la communication universelle..

Un spectacle rare et inoubliable ! 

En s'appuyant sur des histoires appartenant à la mémoire collective internationale, Robin Recours jongle avec les mots et partage un pouvoir, celui de parler une multitude de langues le temps d'un spectacle,
restant sans cesse compris de tous. 
Et si l'arabe, le chinois, l'espagnol, l'anglais, l'occitan, l'allemand, le portugais, l'italien, le swahili, le russe étaient tout simplement ancrées au plus profond de nous, et si l'humour et la poésie étaient les clés de la communication universelle ? 

Spectacle musical bande son
Par la Cie " LES BALLADONS"
Auteur : Robin Recours
Artistes : Robin Recours
Metteur en scène : Robin Recours
14h.40 «  CADRÉ-DÉCADRÉ »
Pièce chorégraphique portée par la poésie de BAUDELAIRE

« Cadré- Décadré » est un conte chorégraphique et contemporain sur l’insatiable nécessité que
nous éprouvons à nous définir. Une jeune femme, en recherche de ses propres contours, remplit
de ses images des cadres de tableaux vides de leurs œuvres. « Tout semblait lui servir de
bordure » écrivait Baudelaire. Elle se prend au jeu, s’en amuse jusqu’à un délire exubérant qui
l’étouffe, la brouille, boursoufle son ego. Ce piège de lumière lui fait perdre pied… »
La danseuse évolue avec humour, poésie et sensibilité. La chorégraphie oscille entre art visuel,
mouvements sophistiqués ou spontanés. Cette pièce nous emmène dans un univers dansé et
musical sous la plume de Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal .

Par la Cie " SOF"
Chorégraphe-Interprète : Sophie Raynaud
Voix : Frédérique Francès
Graphisme- Photographie: Nicolas Raynaud
Montage Musical - Lumière: Jean-Pierre Francès
Costume : Marie-Françoise Magherini
Décors: Marc Aluno

Durée : 1h
Spectacle tout public
16h. 05
(Jours Pairs)
« MARX- F.T.M
 Fétiche ta marchandise
»

une évocation théâtralisée librement inspirée d'un chapitre extrait du "Capital".


A travers une série de saynètes, parfois drôles et absurdes, interprétées par deux comédiens, ce spectacle théâtral et musical revisite la pensée de Marx,
à l'orée de nos " mythologies modernes " et de nos modes de consommation effrénés.

On y croise des bonimenteurs de foire vantant les mérites d'un objet miracle,
un gourou réparateur de téléphones et d'âmes égarées,
un rappeur loin d'être bling-bling,
un client trop curieux ou encore un amateur d'art russe dur en affaires...


Un spectacle "capital" à la fois divertissant, pédagogique et politiquement ahurissant !

Par la Cie "DU VISAGE"
Auteur : Benjamin Perez, Avner C. Perez
Artistes : Benjamin Perez, Raphaël Plutino
Metteur en scène : Benjamin Perez, Avner C. Perez
16h 05
(Jours Impairs)
les 5-7-9-11-13-15
juillet




















Création 2019

"LE LAMBEAU"

Charlie en pièce(s)

 d'après PHILIPPE LANÇON
Mise en voix théâtralisée et musicale 
 Fragments 
   Une adaptation sobre du roman d'un revenant de l'attaque de              Charlie Hebdo
Autour du livre "Le Lambeau" de Philippe LANÇON
Prix Femina - Prix Renaudot Spécial
Editions Gallimard                 

La littérature comme une œuvre réparatrice.

Philippe Lançon est journaliste. Avec le Lambeau il fait œuvre de littérature.
Philippe Lançon était dans la salle de rédaction de Charlie Hebdo au moment de l’attentat du 7 janvier 2015. 
C’est un survivant.
Par les mots, par la « recherche » du bon mot, et avec la musique, il va trouver les ressorts de sa guérison.
Proust et Bach seront les compagnons-béquilles de l’auteur.
La littérature au service de la vie. « Je ne vivais ni le temps perdu, ni le temps retrouvé, je vivais le temps interrompu. »
Dix sept relectures de « La mort de la grand mère » de Proust comme dix sept prières préopératoires. 
La littérature ou la mort !

« Tout le malheur des hommes vient de ce qu’ils ne savent pas rester au repos dans une chambre »  disait Pascal ; 
cette phrase répétée comme un mantra pendant trente cinq ans 
par l’auteur du Lambeau lui revient dans ce qu’il lui reste de gueule.
« J’étais un blessé de guerre dans un pays en paix »
La littérature pour construire et la chirurgie pour reconstruire.
Aujourd’hui, Philippe Lançon est debout.
Le jour même de l’attentat, la sortie de « Soumission », le dernier livre de Michel Houellebecq explose en plein vol. Prophète oblige !

« Le Lambeau, Charlie en pièce(s) » recoud les fragments du roman de Philippe Lançon. Une mise en voix théâtrale et musicale sur une adaptation incisive et sobre du prix Femina 2018, prix spécial du jury Renaudot 2018
« La veille de l’attentat, je suis allé au théâtre avec Nina. Nous allions voir… La nuit des rois ». Pendant la représentation, j’ai sorti mon carnet. Le dernier mot que j’ai noté est de Shakespeare : 
« Rien de ce qui est n’est ».
Ils sont douze à table, et le treizième,

C’est Charlie !

Par la Cie "DU VISAGE"
Auteur : Philippe LANÇON
Artistes : Olivier MORIN, Avner Camus PEREZ, Benjamin PEREZ
Mise en scène : Olvier MORIN, Avner Camus PEREZ, Benjamin PEREZ
Accompagnement musical/ percussions/Slam/Rap  : Benjamin PEREZ
16h 05
(Jours Impairs)
les 17-19-21-23-25-27
juillet

°


"HALAL CACHER BLUES
Tunis si je t'oublie..."

Un spectacle né de la rencontre d'un conteur-poète et d'un homme de théâtre-philosophe,
tous deux "jasmins", enfants de "Tunis la Verte".


L'un Halal se "cachérise", l'autre Cacher se "halalise" avec grand humour et philosophie!...
Mémoire du pays de naissance, disparition d'un monde convivial
dans lequel cohabitaient : juifs, arabes, maltais, italiens, espagnols etc. ;
ce "Tunis" de nos mères disparues...


Ce Tunis des souks et des quartiers de l'enfance :
"Hajemine" , "Hara", immortalisé par les Kakou, Boujenah....
Pari risqué aujourd'hui, dans ce monde, où il nous est prescrit de voir le monde....
 complètement Halal ou complètement Cacher ! Quel Blues !..
Sur la scène, Ahmed Hafiz et Avner Camus Perez livrent le récit fraternel d’un espace de vie partagé. Pour retrouver le monde oublié de la fraternité entre Juifs et Musulmans.

Tous deux sont enfants de Tunisie. Ensemble, ils ont écrit, interprètent et mettent en scène Halal Cacher Blues – Tunis si je t’oublie…,

Un spectacle entre humour, poésie et philosophie, qui fait revivre la Tunis conviviale et tolérante dans laquelle ont un jour cohabité juifs, arabes, maltais, italiens, espagnols…

Sur le plateau, les deux hommes reviennent à ce monde oublié, « pour l’inscrire dans un présent et un futur de paix, pas la paix d’une pacification naïve et trompeuse, non, la paix du trouble, de la coexistence des imaginaires, des points d’alliance pour dépasser le cercle malsain de la méfiance ».
Un monde rêvé, espéré, qui ouvre les portes d’un « post-printemps arabe optimiste ».

"Journal LA TERRASSE" Manuel Piolat Soleymat
Par la Cie "DU VISAGE"
Auteur : Ahmed Hafiz, Avner Camus Perez
Artistes : Ahmed Hafiz, Avner Camus Perez
Metteur en scène : Ahmed Hafiz, Avner Camus Perez
17h 30
"LETTRE D'UNE INCONNUE"
de Stefan Zweig 
 mis en scène par Céline Patrizio

Dans une longue lettre testamentaire adressée à l'être aimé, une femme retrace sa bouleversante histoire...

Une femme s'est consumée toute sa vie pour un homme qui ne l'a jamais reconnue.
Un amour total, passionnel, désintéressé, tapi dans l'ombre, n'attendant rien en retour que de pouvoir le confesser.
Une déclaration fanatique, fiévreuse, pleine de tendresse et de folie.

Stefan Zweig peint ici l'amour sous sa forme la plus absolue et la plus terrible.
L'auteur évoque les tourments d'une jeune femme prise de passion pour un voisin fortuné depuis l'âge de ses treize ans.
Puis, la jeune fille devient femme et son amour croît avec elle.
Elle n'aura de cesse de cultiver une passion dévastatrice.
Dans une longue lettre testamentaire adressée à cet homme, elle crève l'abcès et dévoile son amour fou, resté secret jusqu'à présent.
Sous forme de confession profondément touchante, cet écrit met en exergue la douleur de cette amoureuse absolue.
Il ne lui reste presque rien de cet amour à sens unique : un enfant mort, une vie de souvenirs douloureux et de chimères, une beauté qui se fane...
Elle n'est plus femme mais amoureuse anonyme qui a tout concédé à cette passion et finira par lui sacrifier le peu qu'il lui reste...
A travers ce personnage meurtri, l'auteur évoque ce sentiment sous sa forme la plus entière et la plus authentique.
Le premier amour, les premiers émois à l'âge où le coeur s'interroge et où le corps espère s'abandonner.
Le premier amour qui pousse à accomplir des folies, rend mélancolique et heureux, nonchalant et passionné.
Le premier amour... Celui que l'on n'oublie jamais.

Caroline Vidal est accompagnée au piano par Guillaume Garonne

Par la Cie "Rêve d'un soir"
Auteur : Stefan Zweig
Artistes : Caroline Vidal, Guillaume Garonne
Metteur en scène : Céline Patrizio
19h 15

"EMILIE DU CHATELET
ET  VOLTAIRE

AVANT
BEAUVOIR ET SARTRE"
Mise en scène:
BEN ZIMET
Stalislas NEZRI

Artistes :
Katell Grabowska, Ben Zimet

Plus que jamais sensible aux questions de liberté et d'égalité, Ben ZIMET ne pouvait que se laisser séduire par LE couple des Lumières formé par la marquise Emilie du Châtelet et Voltaire. Un couple qui brille par son esprit, son audace et son impertinence. Quand ils se rencontrent en 1733, elle a vingt six ans et lui trente neuf. Le plus grand esprit du siècle n'est encore qu'un poète et un dramaturge célèbre. Ils vont bientôt faire triompher Newton sur Descartes en France. Voltaire publie un best-seller.
Emilie écrit un manuel de physique qui fait date. Elle meurt en terminant son œuvre magistrale : la traduction en français et le commentaire des
Principia de Newton, une œuvre indispensable, mais terriblement difficile. Celle qui va devenir la PREMIERE femme scientifique-philosophe reconnue en France, n'a pour l'heure qu'une solide instruction, mais aucune ambition hors celle de se distraire, loin de son mari militaire de carrière. Voltaire l'initie à Newton qu'il a découvert en exil en Angleterre.
Elle en veut plus. Son ami Maupertuis est bientôt prié de se transformer en maître et amant. Encore menacé d'exil, Voltaire trouve refuge au château de Cirey en Champagne. Alors La Divine Emilie, contre toutes les conventions sociales et les ricanements, va tout quitter, la cour et ses amis.
Chacun va alors permettre à l'autre de se révéler.
               Par-dessus tout ils veulent penser librement par eux-mêmes contre tous les préjugés. Commencent alors quinze ans de bonheur, de collaboration intellectuelle, de disputes proverbiales, d'angoisse de perdre Voltaire quand il se prend de passion pour Frédéric II de Prusse qui le courtise, alors que Louis XV le rejette, d'étouffement quand Emilie devient trop possessive, de désespoir quand l'amour de Voltaire se transforme en amitié, jusqu'à ce que la mort les sépare à la cour du roi Stanislas à Lunéville en Lorraine. 


Un texte construit à partir de leurs correspondances. Entre théâtre, lecture et récit, l'esprit brille à chaque instant.

Metteur en scène : Ben Zimet , Stalislas NEZRI

Artistes : Katell Grabowska, Ben Zimet
20h 45 "24 HEURES DE LA VIE D'UNE FEMME SENSIBLE"
de EVA BYELE
Mise en scène :  Eva Byele


Dans les années 1920, près de Paris, une femme mariée se désespère dans sa maison bourgeoise lorsqu'elle rencontre un homme, artiste, comme elle..

De cette passion éphémère naîtront 24 lettres écrites en 24 heures pour pallier le silence et l'absence de son amant.

L'écriture, d'abord obsédante, se révélera au fil des heures et des pages, telle une catharsis, enivrante, sensuelle, libérée, jusqu'à faire éclore une prise de conscience.
La quête de l'autre ne deviendrait-elle pas alors quête de soi ? L'écriture ne serait-elle pas la clé de l'émancipation ?

Ce seule en scène est un hommage à la grande poétesse et dramaturge du XIXe siècle Constance de Salm à qui l'on doit le magnifique roman épistolaire 24 heures d'une femme sensible de 1824 qui inspira Stefan Zweig et son fameux       "24 heures de la vie d’une femme".
 

Assistant mise en scène : Marion Peltier
Création musique : Louis Raveton
Auteur : Eva Byele - Artistes : Eva Byele - Metteur en scène : Eva Byele
22h 15
Du 04 au 15 juillet
"LES TORTUES NE DESCENDENT PAS DES ARBRES"
de Frederic Basilio
Patrick Massip

Metteur en scène : Patrick Massip
Interprète : Frédéric Basilio
Régisseur : Patrick Massip

Maintenant, tout de suite dans nos rues, nos têtes, nos croyances, nos certitudes, rien ne va plus!!!

Nicolas, grand metteur en scène de la théâtralité moderne, puise dans ses ressources, en quête d'une absolution créatrice divine, mais rien ne vient, face à ses comédiens, rien de rien, mais alors, rien ne vient...

En plein désarroi, de ses démons bouffonsques surgissent enfin ses personnages qui l'entraînent dans une valse surréaliste.

La dictature de la pensée tombe. L'acte théâtral et le jeu de ses protagonistes le dépassent, le remplissent d'ivresse et ravivent une effluve insurrectionnelle salvatrice. Il se met alors à jouer et à improviser avec les misères du monde qui défilent devant lui, le spectacle arrive.

22h 15
Du 16 au 28 juillet
"HARISSA"
Histoires piquantes et libertines
de Tunisie"


De et avec Ahmed Hafiz
Genre : seul en scène
Durée : 60 minutes
Tout public à partir de 16 ans

Présentation :
A la fois pointu et critique, le spectacle "Harissa" évoque avec humour et tendresse les nuits coquines de Tunis, où coule de la bière Celtia et la boukha au rythme torride de la danse du ventre.
Nous quittons les hôtels climatisés et les plages de sable fin pour découvrir l’envers du décor, « l’arrière-cour des palais ».
"Harissa" nous fait découvrir les bonheurs et les malheurs de la Tunisie : l’amour, la sensualité, l’hospitalité, mais aussi, l’intégrisme, l’oppression et l’émancipation des femmes.
Au café des délices, au pays des merveilles, tout est possible sous le soleil.
Harissa est un spectacle piquant et cruellement drôle !


ÉVÉNEMENT
1

Mardi
9-16-23 juillet
à
19h.
et Samedi
20 juillet
à
13h.




 
"MADEMOISELLE BRAUN"
de Ulrich Hub
mis en scène par
Kader Roubahie


Cela pourrait décrire, et c'est peu dire, Eva Braun,
qui devint l'officielle épouse d'Hitler dans un bunker, en 1945, 36 heures avant leur suicide.


Auparavant, et ce depuis leur prime rencontre, Adolf Hitler rejoignait la Munichoise entre deux cérémonies officielles, la nuit, ou encore en villégiature ; loin des regards, des rumeurs. On le sait, Hitler avait pire à faire que fricoter, et tant de foules à électriser !

Si souvent Eva Braun restait dans l'ombre, où elle se pâmait en songeant à la dernière entrevue et aux futures. Durant cette absence de l'autre, son obsession du führer allait s'enflant. Et avec elle, la fascination qu'il exerçait sur elle aussi, quand dehors, partout alentour, celle-ci avait un impact à la sinistre échelle d'un pays.

Traduction Françoise Delrue

Auteur : Ulrich Hub
Artistes :
Léa Le Moël, Hervé Mornet, Pascal Deleuze

Metteur en scène : Kader Roubahie